Jeux vidéo

X-COM, N’oubliez pas: nous vous observons.

Écrit par OZSMOZ

 

Puisque je suis toujours un peu en retard, ce n’est que quelques semaines après avoir fini XCOM que je vous le présente. Un jour, je me tourne vers l’écran de mon copain et je vois un drôle de jeu. Mais, qu’est-ce que c’est? lui ai-je donc demandé. C’est ainsi que j’ai découvert la magnifique existence d’un jeu qui allait me manger la vie sans le savoir. Je n’ai eu qu’à regarder quelques minutes pour savoir que ce jeu était fait pour moi. J’ai découvert après ça des heures et des heures de plaisir, de frustration, de rage, de sang et de sueur. Alors c’est parti, parlons de XCOM  Ennemy Unknow  & Ennemy Within. 

XCOM: Enemy Within - Verdeckte Operationen

XCOM a été fait par les parents de Civilization et si vous me suivez sur Twitter, vous connaissez donc mon amour pour cette série. C’était donc avec un bon pressentiment que je commençais ce jeu. Le pitch de base est très simple, vous êtes le commandant  et les aliens attaquent. Il faut donc se défendre et leur botter les fesses.  Vous ne créer  pas un personnage, vous êtes le dieu parmi les fourmis, les PNJ vous appel « Commandant » on a besoin de vous souvent. Recherche, armement, commandement des équipes. Pour endiguer l’invasion ennemie, l’X-COM est là. C’est une organisation financée par les gouvernements mondiaux. Dans votre base vous recruterez des soldats, dépenserez de l’argent pour l’armement, ferez des recherches sur les aliens capturés en mission, bref, tout ce qu’un grand commandant fait.

original

Bien sûr vous n’allez pas gérer que les rasions de combats de vos hommes et les communications avec les autres gouvernements qui vous finance. Vous allez aussi partir en mission. Parce qu’XCOM est un jeu de tactique tour par tour où on dirige sa petite équipe de 6 soldats. Le système est simple et basique, chaque personnage peut faire un mouvement et une action (attaque, pouvoir, recharge) ou faire un long déplacement ce qui utilisera ce qui finira son tour. Et c’est là que la difficulté commence. Quand vous attaquez, un pourcentage apparaît 10% et vous êtes presque sur de rater votre coup, 98% et vous avez des chances de le rater aussi (pour la petite histoire, dans une de mes parties, je me suis retrouvé nez à nez avec un ennemi, j’avais 98% de chance de le tuer, et bien sûr, mon soldat à loupe son tir il est donc mort écraser sous le poids des poings de l’alien au tour suivant.) C’est là qu’est la difficulté d’XCOM. Si vous jouez comme moi, sans retour sauvegarde possible, vous pleurerez certainement la mort de votre meilleur vétéran assez vite. Parce qu’XCOM est dure et sans pitié. Un faux mouvement et vous vous retrouvez entouré d’aliens,un peu de panique et un de vos soldats se met à tirer sur les autres, un mauvais move et bam, votre tireur d’élite est à terre. Mais ne croyez pas que le jeu est sadique au point de vous faire suer sang et eau. Non, une fois qu’on maîtrise le jeu, on comprend vite qu’avancer doucement, se mettre à couvert est la base de la survie. Un soldat à découvert à la fin de son tour et très souvent un soldat mord. Bon après, je ne vais pas vous cacher qu’il est possible que vous mouriez parce que la voiture derrière laquelle vous étiez à couvert vient d’exploser(Parce que oui, à couvert ne veut pas dire sauvé!).Et si vous êtes encore là et que vous avez toujours envie d’y jouer, je dois vous prévenir que les l’IA des ennemies n’est pas bête du tout. Ils savent faire exploser les environnements, lancer des grenades, défoncer un mur pour venir vous chercher… Hééé attendez ne partez pas, je vous jure, ce jeu est génial! Parce que oui, vous n’êtes pas en culotte face aux ennemies, vous aussi, vous pourrez faire sauter des voitures grâce aux grenades et aux lances coquettes. Vous voyez, on s’amuse!

xcom-eu_sectoid

Si d’abord vos soldats ne sont que des recrues, au fil des missions et de l’expérience, ils pourront se spécialiser. ( Ranger, Grenadier, Spécialiste, Tireur d’Elite…) et dans chaque spécialité on trouve un arbre de compétence avec des choix de spécialisation (le tireur d’élite peut devenir un dieu du pistolet  par exemple.)  Et bien sûr, plus votre recrue gagnera de l’expérience et plus elle montera en grade passant de 2e classe à Colonel. Chaque personnage peut aussi être customisé (couleur de l’amure, cheveux, nationalité, nom, surnom…) ce qui vous permet de faire vos amis… Et ensuite de les voir mourir dans d’atroce souffrance. (Pour la petite histoire une nouvelle fois, un ami qui jouait à XCOM a recréé notre bande de potes, et l’un d’eux, prit de frayeur à tirer dans le dos d’un autre et l’a tué en un coup… A savoir que celui qui a tiré dans le dos de l’autre raté tous ses tirs en plus…) Donc une fois que vous avez compris que même à 96% vous avez des chances de mourir, que vous savez utiliser l’environnement pour bien vous planquez, que vous avez customisé et renommé tous vos personnages et bien sûr que vous avez compris que demander à un soldat d’assaut muni d’un fusil à pompe de tirer d’en haut d’un train n’était pas une bonne idée, je dirais que vous êtes en bonne voix pour réussir les premières missions d’X-COM. 

xcom-enemy-unknown-16622-1920x1080

Il y a encore une chose à prendre en compte, parce que oui, on a tous nos chouchous, Papa-Ours & Red sont dans toutes nos équipes, ils ont fait 12 missions et on tué 18 ennemis, ils sont beaux, ils sont forts, ils sont adulés par le reste de votre escouade, mais… Il ne faut pas oublier qu’une fois un soldat blessé, il part à l’infirmerie, et plus la blessure est grave plus le temps d’attente est long, et comme chacun sait, une mission peut survenir n’importe quand, surtout quand il ne vous reste que deux recrues fraîchement débarquées en forme et valides. D’ailleurs, comme je le disais au début, vous gérerez certes le déplacement et les actions de vos troupes sur le terrain, mais aussi la gestion de la base. Les recherches à faire, les armes à construire, développer de nouvelles installations, sans compter l’énergie. Et tout ça ne se fait pas gratuitement, car oui, l’XCOM est financé par les gouvernements qui, à chaque début de mois nous alloue une somme. Ce qui nous oblige à surveiller la situation , car un pays qui panique est un pays qui peut quitter l’XCOM.Vous vous retrouverez donc à faire des choix cornéliens en choisissant certaines missions « mondialise-ce que je sauve les États-Unis ou est-ce que je prends l’argent et le matos’ de l’Inde? » Vous allez perdre des pays, mais ce n’est pas grave. J’ai essayé de faire une partie parfaite, je n’ai jamais  RIP l’Argentine! Mais attention, car vous ne pouvez pas perdre tous les pays, le cotât est de huit si j’ai bonne mémoire. Dans cette base, vous gérerez aussi les  satellites pour rassurer les pays ce qui fera redescendre leurs jauges de stresse, vous pourrez aussi vous lancer dans la construction de matériel qui baser sur la technologie des extra-terrestres ou encore fabriquer de missiles pour détruire les soucoupes réussies volantes trop prêtes. La liste est longue, car oui, XCOM demande de prendre en compte beaucoup de paramètres pour pouvoir réussir notre mission. On est en guerre commandant, alors on se bouge!

2f645cd7eea4a9d5a81b2b77fcd705a8

Au niveau des graphismes rien à redire, je trouve que le jeu s’en sort plutôt bien. Les maps sont bien agencées. Personnellement je n’ai pas eu de bug particulier. De plus le jeu s’offre une rejouabilité du diable puisque les maps changent d’une mission à une autre. Jamais je n’ai eu les mêmes maps que celles de mes amis ou de mon copain ni les mêmes missions.  Alors certes, le scénario est peut être un peu bateau et alors? Pour une fois, on s’en fiche un peu. On est commandant, on gère pleins de choses, des vies sont entre nos mains, des aliens sont à nos portes, les gouvernements panique… Alors on s’y met et ça marche. Je ne vais pas vous le cacher, le jeu est dur, il ne vous fera pas de cadeau, vous allez peut-être même devoir recommencer, mais c’est bien. 

xcom-enemy-unknown-11-700x393

Le jeu a des défauts, mais je dois vous avouer que face à toutes ses qualités elles sont moindres. Quelques petits soucis graphiques, ou des aliens qui se ressemblent parfois et alors? On est face à un jeu tellement bourré de qualité et de possibilité qu’on en fait abstraction. X-COM est un petit bijou qui nous fait vivre une aventure difficile et gratifie. On est fier de ses petits soldats quand ils s’en sortent en mission. On négocie avec les pays pour avoir plus d’argent, on demande à nos scientifiques de nous faire de nouvelles armes, on prend de nouvelles recrues fortes et dévouer pour en faire des machines de guerre. Je me suis prise au jeu, j’ai peut-être ragé à certains moments quand un de mes meilleurs soldats mourait sans aucune raison valable, mais je lui rendais hommage et on repartait à la guerre.

xcom21280-2-1454313316994

Alors si vous n’avez pas tenté encore XCOM je ne peux que vous le conseiller très fortement. Il est dur certes, il est sans pitié sans aucun doute, la part de malchance est énorme, mais il est tellement bien. Et quand vous aurez fini, vous pourrez vous lancer dans X-COM 2 qui est encore meilleur que le premier. D’ailleurs on se retrouve très bientôt pour un article sur celui-ci 

À propos de moi !

OZSMOZ

Joueuse PC, sérievore, Marvel addict, et fan incontestable de Mass Effect, Bob's Burger & Z Nation. Promis je n'essayerais pas de vous pousser vers la sainte lumière du PC. Souvent je fais des blagues nulles, mais j'assume.

Laisser un commentaire