Jeux vidéo

Dragon Age Inquisition; Déception.

Écrit par OZSMOZ

Je commence cet article après trois jours entiers sans avoir lancé un seul jeux alors que je suis en pleine partie de Witcher 3. Mais je me suis dit que je devais avoir les idées clairs. Alors,… Dragon Age Inquisition… (ça fait 10 minutes que je regarde mon écran les yeux dans le vide en me demandant vraiment ce que j’ai pensé de ce jeu.)

510647

Visuellement le jeu est très beau. Les environnements sont riches (après DA2, c’était assez dure de faire pire) mais j’ai vraiment apprécié me balader dans les différentes régions proposées (même si, hélas ce jeu souffre de l’open Word vide, sans aucunes villes. C’était assez décevant.) On a des déserts, de la glace, de magnifiques forêts… De ce côté là, Bioware a mit le paquet, de plus la création de personnage est vraiment sympa.

510650

Le gameplay n’a pas beaucoup changé par rapport au 2, hack’n slash stratégique. Par contre la vu stratégique était  buggué chez moi. Je ne m’en suis pas servie de tout le jeu (j’ai fait deux parties guerrier & mage.) je reproche aussi de ne pas avoir de heal. Sérieusement, au début, je prenais  Solas dans mon équipe et puis finalement… Je me suis rendu compte qu’il ne servait pas à grand chose. J’ai trouvé ça dommage et j’avoue m’en être beaucoup plainte sur twitter…

587480

Par contre, nos compagnons… Haaa, j’ai toujours adoré ça chez Bioware. Ils nous offrent toujours des compagnons avec une histoires, une personnalité, une diversité génial. Je n’ai pas était déçue cette fois ci (ou presque.) J’ai adoré revoir Varric, connaitre son histoire après Dragon Age 2, le retrouver torturé à cause de notre découverte dans les tréfonds. J’ai aimé Iron Bull (son doublage était parfait) son caractère, son histoire, sa façon de voir les choses, son je m’en foutisme et son sérieux face à ses gars. Cassandra a était une très bonne surprise, parce qu’au delà de la guerrière bad-ass on peut avoir de très beaux dialogues sur la religion. Dorian a été un véritable coup de coeur. De plus, on aborde un sujet intéressant avec son personnage (qui est rarement abordé dans les jeux vidéos.Sera m’a beaucoup fait rire. Elle arrive ici un peu comme un cheveux sur la soupe. J’ai trouvé Blackwall très fadasse, en tant que Garde des Ombres je m’attendais à quelque chose plus … Classe? Mais le twist finale de son sénario m’a un eu redonné espoir. J’ai pas vraiment accroché avec le personnage de Cole. J’ai beaucoup aimé Vivienne que je trouve terriblement badasse en mage spé feu.  Et Solas?! Et bien… J’ai apprécié Solas au début, et puis au fil des heures de jeux (presque 200) je me suis vite lassé et point de me dire que c’était un peu une tête à claque. Les gouts et les couleurs hein! Lélianna m’a paru plus mature, plus sombre (hélas ce n’ai pas pour autant que je l’ai apprécié, j’ai eu beaucoup de mal dans ma première partie de Dragon Age Origins avec elle, moins dans la deuxième, mais là… Je m’en fichais un peu je crois.) J’ai beaucoup aimé revoir Cullen. (que j’ai romancé.) et Joséphine et bien... M’oui. Pourquoi pas. Je crois que j’ai fait le tours des personnages présent dans le jeu. Dans l’ensemble j’ai adoré être aussi bien entouré et avoir une aussi grande diversité dans le jeu. Il y en a pour tout les goûts. Hommes, femmes, elfes, nains, qunari, des femmes garçonne, des femmes fatales, des hommes coquet, des gros durs, … Bref un véritable régale. (et je ne parle pas que des romances mais aussi des dialogues, des histoires, des quêtes de personnages…)

07970089-photo-dragon-age-inquisition

La bande son du jeu est très très très bonne. La meilleurs des trois jeux. Elle a été très agréable même après plus de 150h de jeu. La VF est très bien faite, j’ai retrouvé avec plaisir des doubleurs de Mass Effect (comme dans DAO & DA2 d’ailleurs.)

556189

Vous me direz là, mais on a tout pour faire un bon jeu? Et c’est vrai. Dragon Age Origins et Dragon Age 2 (surtout) ont posés des bases solides et des intrigues grandioses … Et Inquisition… A mit les pieds dans l’plat. Si j’aime autant les jeux Bioware et les RPG c’est pour l’histoires. J’aime voir mon personnages vivres des choses grandioses, faire des choix cornéliens, se retrouver dans des conflits, devoir régler des problèmes, vivre une aventure épic, traversé monts et galaxie,… Et voici tout ce qui m’a déçue dans Inquisition (et qui pour moi était LE PILLIER DU JEU (et de tout jeux): LE SCENARIO! 

dai-personnages

Je suis de mauvaise foi. Les premières heures de jeu mettent la barre très haut en terme d’enjeu, de qualité scénaristiques et narrative. On découvre Férelden après la chute de la chantrie et la révolte des mages suite à nos frasques de DA2, on incarne un nouveau personnage doté d’un étrange pouvoir, puissant mais dangereux, acquis on ne sait comment. On sait que quelqu’un nous veut du mal mais on ne sait pas qui. On est alors lancé dans une course contre la montre, dans l’envie d’en savoir plus, dans l’inconnue. On découvre ce que le monde deviendrait si l’inquisition échoue, ce qui rajoute un pois énorme sur nos épaules. Et puis la bataille de Darse. EPIC. Une armée arrive sur nous, un dragon survole le camp, il faut sauver des civils, on déclenche des avalanches en tirant au trébuché (vous le sentez l’épic là?) Et on découvre le grand méchant. S’en suit une bataille digne d’un bosse de fin. Et, le TOP 5 des meilleurs cinématiques de ma vie. Avec une musique parfaite, des moments touchant et fort, la découverte d’un nouveau bastion, un texte fort et prenant. On se dit que la suite n’en sera que plus fantastique. Et bien… 

556191

En arrivant à Fort Celeste je me trémoussais sur ma chaise en me disant que ce jeu était vraiment génial. Et puis, … l’histoire a perdu de son intensité. J’ai aimé la mission avec la garde des Ombres. Aillant joué à Origins je ne pouvais qu’être sensible à leur histoire. J’étais d’ailleurs attristée de voir ce qu’il en restait. Quand au choix final de la mission (personnellement j’ai eu le choix entre Hawke & Straud, et même si Straud à une très belle moustache, j’allais certainement pas sacrifier mon personnage dans Dragon Age 2 ça va pas?) plus tard, j’ai vu qu’on pouvait avoir le choix entre Hawke & Alistair et j’ai eu mal au coeur. HEUREUSEMENT que je n’ai JAMAIS eu ce choix à faire, parce que sérieusement... Je crois que j’aurai arrêté le jeu. La mission à Val Royaux est pas mal, même si je m’en foutais un peu de qui aller avoir son cul sur le trône (les enjeux de cette région m’étais complètement inconnues et franchement, ils sont vraiment trop snob et détestable par moment les français.) de plus … l’enquête est assez … disons… Pourrit? On sait dés le début qui est la méchante. Déjà par sa coupe de cheveux (aucun gentil n’a une coupe de cheveux comme ça) par son attitude et par sa voix. Ca m’a vraiment gâché mon plaisir. Et personne ne se doute de rien,  de plus il faut tout se taper alors qu’on sait depuis les dix premières minutes qui il faut abattre.. Frustrant. Et puis, elle se dénonce toute seule. Du coup, on se retrouve avec un dernier dialogue plat, sans envergure. J’ai était déçue par cette mission qui pourtant avait tout pour être très bonne.

510640

J’essaye de mettre de l’eau dans mon vin et d’être un peu moins virulente que sur twitter ou j’ai vraiment assassiné le jeu en y jouant pendant mes deux parties. Mais quand j’ai vu la dernière mission au temple des elfes… J’ai cru que j’allais très sérieusement arrêter le jeu définitivement. On rassemble toutes nos forces, on se dit qu’on va avoir une grande bataille de folie… Et a la place on a quoi? Des dalles lumineuses… mmh! J’en ris en écrivant ça, mais je peux vous assurez que j’ai eu vraiment beaucoup de mal à le digérer. Vraiment. L’histoire des elfes finalement, je m’en fichais complètement tellement j’étais déconcertée devant la pauvretés de cette mission que j’attendais en me disant qu’ils allaient rattraper le coup. Puis on arrive à la bataille final. Mais a ce moment là, Bioware m’avait déjà perdu. J’ai passé 100h de jeu à foutre des coups de pieds au cul et a humilier le méchant du jeu. Alors franchement, le battre une nouvelle fois c’était limite de l’acharnement sur ce pauvre bougre. En plus, c’est un méchant de DLC, qu’on a déjà battu. Comment voulez vous prendre ce type au sérieux. Depuis Darse jusqu’au dernier instant du jeu, il ne fait que perdre, encore et encore, lamentablement. A la fin j’avais pitié de lui. De plus les  5 choix du jeux m’ont parut très … Esthétique. Choisir entre les Mages & les templiers (mage!) choisir entre Hawke & Straud (Hawke) Condamner ou non les gardes des ombres (non) le dirigeant de l’empire dorlaïs (les trois coopèrent) prendre ou non la mémoire des elfes (oui mais c’est Morrigan qui l’a juste pour qu’elle se transforme en dragon) pas de choix qui ont de réelles impactes finalement.

dai-personnages

Et puis penchons nous 5 minutes sur le contenue du jeu. On a donc un type qui veut devenir un dieu. C’est louable. Pour ça, il doit entrer dans l’immatériel en ouvrant le voile où se trouve le pouvoir des dieux. Jusqu’à présent c’est plutôt cool. Pour ça, il a besoin d’une marque magique pour pouvoir y aller. Il doit donc sacrifier la grande prêtresse parce que voilà, c’est genre le pape alors elle doit mourir. Pour la tuer il faut une boule magique. En passant par là, le personnage ouvre la porte, le méchant échappe la boule et c’est comme ça qu’on se retrouve avec une la fameuse marque magique qui permet de passer a travers le voile. Ensuite, tout explose et on perd la mémoire. On se rend compte que notre bras  qui brille peut fermer les troues du ciel. donc la marque magique peut servir a ouvrir et fermer le voile. Plutôt classe. Au début la marque  est dangereuse et peut nous tuer. Après? Bah visiblement non. Plus tard on découvre un miroir (du même type que celui de DA2) qui permet d’entrer dans l’immatériel (au final, a quoi servait la boule magique, et la marque magique si le miroir magique peut le faire?) et ensuite on découvre que le puit magique des elfes est une clé magique pour entrer dans le miroir magique et que celui-ci est la mémoire des elfes et … Je m’arrête là parce que … Parce que à la fin: on se débarrasse du méchant en l’envoyant dans… dans l’immatériel… Là où il voulait aller depuis le début. Excusez moi mais???

dragon_age_inquisition

Vous comprenez ma détresse? On se retrouve avec un scénario compliqué pour bourrer les blancs. Inutilement complexe avec un héros qui sort d’une porte mal fermée, affublé d’un pouvoir et qui doit obligatoirement sauver le monde. Je suis méchante avec le scénario de DAI, parce que j’ai été terriblement vexée par cette suite ou j’avais l’impression qu’on se fichait de moi.  Alors certes, le contexte de DAI est intéressant. Le jeu se base sur la foie. La foie en Dieu, en ses proches, en l’histoires et en l’inquisitrice. Pendant tout le jeu certains croient que l’inquisitrice est apparue divinement. Après anéantissement au conclave de la grande prêtresse, après la chute de la chanterie à Kirkwall, …  C’est un sujet intéressant mais vraiment pas assez exploité à mon gout. Je veux dire, on a le pouvoir de passer dans l’immatériel est jamais on ne peut le faire de notre plein grès. Pourquoi notre personnage serait-il forcement bon. J’aurais aimé voir mon inquisitrice devenir une déesse, prendre les mauvais choix, se laissé embarquer par le pouvoir de la marque. Mais il n’en est jamais question pendant tout le jeu. Pas une seule fois on parle de cette possibilité.

dragon_age_inquisition_-_une_solution_pour_les_cagades_du_patch_sur_pc

Et pour finir ce très long article, une dernière très grosse déception: Les quêtes secondaires. Ca se sent, ça se sent beaucoup trop que DAI devait être un jeu OL. Héro fadasse et des milliards de quêtes secondaires sans but, sans intérêts, ou il faut ramasser des fleurs par milliers, collectionner des mosaïques et des bouteilles d’alcools, monter des camps, fermer des centaines de failles partout sur les maps vides. Ca a était un réel suplice. Je me souviens au début de ma première partie, je ne savais pas quoi faire, où aller, trop de quêtes qui s’ajouter, qui n’avaient aucun but, aucunes finalités. Et je m’en rends compte encore plus maintenant que j’ai joué à Witcher 3 ou la moindre petites quêtes est scénarisées (quelle plaisir croyez moi ce jeu est un bijoux.)

exploringtheworld610

Alors oui, DAI soulève des enjeux, pauses des questions intéressantes, renouvelle l’histoire pour un nouveau jeu. Mais j’ai trouvé ça plat, fade, amer même par endroit, remplit de fan service, ou même comblé par des objets et explications magiques qui n’avait pas lieu d’être. Je sais que c’est un jeu qui a beaucoup plus a bons nombres de personnes, mais personnellement, c’est pour moi une petite douche froide, d’autant plus que bientôt Mass Effect 4 approche et que j’ai peur qu’il lui ressemble avec ces quêtes secondaires sans intérêt, ses recherches d’objets sans but et son univers vide.  Alors oui, j’ai passé des heures sur le jeu j’en ai même apprécier certaines parties, certaines cinématiques, situations, mais… Dans l’ensemble, je trouve le jeu sous exploité, baclé et remplis de quêtes annexes creuse de quête inintéressante de choix sans conséquence. Je suis méchante avec DAI, mais il m’a fait passer de bon moment, je m’attendais surement a quelque chose de la trampe de DAO & DA2 un mixe des deux qui aurait fait un jeu parfait. Peut être DA4? Qui sait! 

À propos de moi !

OZSMOZ

Joueuse PC, sérievore, Marvel addict, et fan incontestable de Mass Effect, Bob's Burger & Z Nation. Promis je n'essayerais pas de vous pousser vers la sainte lumière du PC. Souvent je fais des blagues nulles, mais j'assume.

Laisser un commentaire