Jeux vidéo

Le doux & poétique Child of Light.

Écrit par OZSMOZ

CoL

J’arrête de vous parler de Bioware & de TellTale Games pour vous parler des studios indépendants Ubisoft. Alors oui, indépendant + Ubisoft ça ne va pas du tout ensemble on est d’accord. (je ne vais pas m’embarquer dans le débat « ils ont dit ça pour la comm’ » ) Mais en Avril 2014, Ubisoft Montréal nous a sorti Child of Light.

CoL1RPG tour par tour, Child of Light a été un véritable coup de cœur au niveau graphisme. Dès que j’ai lancé le jeu j’ai été enchanté de découvrir les paysages en aquarelle qui remplit le monde de Lemuria.  Un véritable travail d’artiste. C’est d’ailleurs après avoir vu quelques images sur le net que je me suis décidé à jouer au jeu. C’est vraiment impressionnant  d’évoluer avec de l’aquarelle en toile de fond.

CoL2Dès les premières secondes on est directement plongé dans un monde de conte de fée, doux et pastel. De plus toute la narration ainsi que les dialogues avec les autres personnages se font en rime ce qui accentues, je trouve, le côté conte de fée.  L’histoire est basique mais pour un jeu d’une dizaine d’heures marche et la façon dont tout ça est conté.  L’histoire  en elle-même est bateau, mais ça marche.

CoL8On évolue dans un monde en 2D accompagné d’une petite luciole (qui s’avère être plutôt utile en combat, et aussi pour éviter les nombreux et très répétitif ennemis mais j’y reviendrais…) bercer par une musique très agréable. Le  jeu est très facile à prendre en main et le gameplay est simple. L’arbre de compétence est simple à utiliser, ainsi que la création d’items et le craft des armes & armures.  Le système de combat m’a beaucoup rappelé celui de Final Fantasy X, avec des techniques bien rodé. (Utiliser la glace contre le feu, l’eau contre l’électricité…)  De nouveaux personnages viennent s’ajouter à notre équipe tout au long de l’aventure. (Heal, mage…) ce qui permet d’avoir une tactique de combat efficace tout au long du jeu.  (Et bien sûr d’agrémenter le scénario.) (On rajoute au combat un barre de timing qui peut être ralentis ce qui ajoute un peu de fun (ou de lassitude à la fin) au tour par tour.)

CoL7Child of Light est un bon jeu, envoûtant par son graphisme et sa narration mais qui, je trouve, devient un peu répétitif au niveau de ses combats. A la fin, je les éviter.  Mais il reste accessible à toute personne voulant se lancer dans l’aventure. Alliant légèreté et RPG 2D à l’ancienne.

CoL5Je n’ai pas parlé de l’histoire mais en gros, on joue Aurora, une jeune princesse tombé dans un sommeil sans fin qui se réveille à Lemuria. Un monde étrange. Elle rencontre sur son chemin plusieurs personnages qui deviendrons ses alliés pour certains. Notamment une petite luciole, Igniculus, qui va s’avéré bien utile dans les endroits sombres, pendant les combats, ou pour éviter de se faire aggro’ par les monstres. A partir du moment ou Aurora trouve ses ailes, le jeu devient plus libre, on peut suivre le court de la quête principal ou bien voler de ci de là pour faire les quêtes secondaires qui nous serons proposé.

CoL4C’est un jeu envoûtant et artistiquement magique que nous offre Ubisoft. La musique composé (si je ne me trompe pas) par cœur de pirate, qui accompagne notre aventure est génial. Elle s’accord bien dans toute les situations et aide à donner cet aspect de « page qui se tournent » quand on découvre les différents tableaux que le jeu offre.

CoL10Ce jeu est une vraie bouffée d’air au vu des derniers jeux que j’ai vu sortir c’est temps ci (non Destiny pas toi voyons. #IRONIE !!)  J’aimerais voir plus souvent des jolies jeux poétique, magnifique,  et avec un gameplay aussi intéressant sortir.

À propos de moi !

OZSMOZ

Joueuse PC, sérievore, Marvel addict, et fan incontestable de Mass Effect, Bob's Burger & Z Nation. Promis je n'essayerais pas de vous pousser vers la sainte lumière du PC. Souvent je fais des blagues nulles, mais j'assume.

Laisser un commentaire