Jeux Indépendants

This War of mine, récit d’une rescapée.

Écrit par OZSMOZ

Jour 1: On a trouver cette maison vide. Les bombardements fond rage dehors. Je me suis assise sur le seul mobiliers de la maison: une chaise. Marko prend les choses en mains, il fouille toutes les pièces de la maison à la recherche de nourriture, de bois, de couvertures… Je crois qu’il a fabriqué un lit? Je me repose beaucoup trop sur lui alors que je le connais a peine. Mais il ne reste que lui … et moi.

Jour2: Je ne me souviens pas très bien, mais Marko est sortie la nuit dernière pendant que je sombrais dans un sommeil sans rêve. Il a trouvé quelques provisions, et de quoi réparer le matériel dans la cuisine. Ce soir on mangera chaud. J’ai l’impression de revivre en écrivant ça, manger quelque chose de chaud.

Jour 5: On frappe à la porte. Je suis tétanisée. Marko dort à l’étage. Toutes les nuits il sort pour fouiller les maisons voisines à la recherche de notre survie. On frappe de nouveau… Qu’est-ce que je dois faire? Les gens sont devenue fous. Ils volent, tuent, pillent, violent… J’ai honte de dire que j’ai pris l’habitude du bruit des bombardements, alors que le moindre bruit venant de l’extérieur me fait bondir sur ma chaise.

Jour 7: Une semaine déjà. J’ai commencé à construire des barricade aux fenêtres. Je ne dors presque plus, dés que Marko quitte la maison la peur m’envahit. Si des gens venaient? Je n’ai pas de quoi me défendre, a part ce pied-de-biche. Ou pire, si il ne revenait jamais? Il prend de plus en plus de risque, va de plus en plus loin pour nous trouver de quoi vivre encore un jour de plus.

ss_0b30ecb00b3f1d238c977462f628d6d2d78cbb18-1920x1080

Jour 8: Ce qui arriva, arriva. Marko c’est blessé. Cette nuit c’est moi qui vais devoir sortir pour notre survie. Je prépare mon sac. Une scie, de quoi ouvrir les portes… Est-ce que je prends la pelle? Est-ce que j’aurais assez de place, assez de force pour ramener autant de nourriture ou de matériels? J’ai construit un collecteur d’eau. Marko n’en trouvait plus a l’extérieur et nous commencions a en manqué. Je crois que je suis douée pour construire des choses. J’ai aussi construit des pièges pour les rats que j’ai disposé dans la cave. Sait-on jamais? De la viande nous ferais du bien.

Jour 10: Qu’est-ce que j’ai fait? … Je n’avais pas le choix, il le fallait. Marko était blessé… Nous aussi nous avons besoin de survivre… Je suis rentrée dans cette maison et j’ai pris tout ce que je trouvais. Médicaments, nourriture, bois… On en a tellement besoin. Est-ce qu’à cause de moi ces gens vont mourir? Je ne dois pas y penser… Mais je vois dans les yeux de Marko qu’il m’en veut. Je n’avais pas le choix. Nous en avons besoin!

Jour 12: Ca frappe à la porte. Marko va ouvrir et laisse entrer une femme. Arica apparemment. Je l’a suit du coin de l’oeil en construisant un autre lit. Qu’est-ce qu’elle fait là? Les gens de l’extérieur sont dangereux. Elle dit qu’elle peut nous être utile. Mais elle reste debout, à regarder autours d’elle.  Fait-elle un repérage pour nous voler?

Jour 18: La maison est vivable. La nuit dernière j’ai récupéré une vieille guitare que j’ai pu réparer. J’ai aussi réussie a planter quelques graines de tomates dans des pots. Les pièges marches bien, et le récupérateur d’eau également, il nous permet de cuisiner et de nous laver. j’ai réparer un vieux pistolet trouver au fond d’une maison. Toutes les barricades de la maison sont montées. Quand quelqu’un sort la nuit, un autre monte le garde pendant que le dernier se repose. Les nuits sont de plus en plus fraîche. J’espère pouvoir réparer le vieux poil à bois trouver dans le grenier, sinon l’hiver… Non je ne veux pas y penser.

this_war_of_mine__3_-pc-games

Jour 22: Les tireurs sont partout dans la ville, mais j’ai réussie a me faufiler dans une église ou était caché un grand nombre de fidéls… Ils avaient tellement de nourriture… Et j’ai tellement peur que nous en manquions. Alors j’ai fait ce qu’il fallait. Marko m’en veut. Arica ne me regarde plus dans le yeux, mais Roman est d’accord avec moi. Heureusement que Roman est là. Nous en avons besoin. C’est nous, ou eux, et je veux vivre.

Jour 30: Des gens sont venue, ils ont essayé de nous voler. Alors… J’ai fait ce qu’il fallait. Marko était partit chercher de quoi réparer la radio dans ce vieux garage a quelques kilomètres d’ici. Roman et moi nous nous sommes occupés d’eux. Je ne laisserais personne nous prendre ce que nous avons. L’hiver est rude et tellement long.

Jour 33: Je suis allée sur la grande place, on m’a dit que des gens y échanger des provisions. J’ai prit avec moi les cigarettes que j’ai trouvé, l’alcool qu’on a réussie a faire et les bijoux, tous les bijoux, plus personne n’en a besoin maintenant. On a besoin d’armes. Des tireurs d’élites sont planqué un peu partout et il est hors de question qu’on nous abatte comme des chiens!

Jour 40: On a réussie. On a survécu.

 

 

Jouer a This war of mine. 

À propos de moi !

OZSMOZ

Joueuse PC, sérievore, Marvel addict, et fan incontestable de Mass Effect, Bob's Burger & Z Nation. Promis je n'essayerais pas de vous pousser vers la sainte lumière du PC. Souvent je fais des blagues nulles, mais j'assume.

Laisser un commentaire

5 Commentaires