Jeux vidéo

Tomb Raider: Les débuts de Lara.

Écrit par OZSMOZ

Le mois dernier j’ai eu la possibilité de pouvoir tester et finir le dernier Tomb Raider sortit en Mars 2013 par les studios Square Enix. (et en prime sur PC donc je vous raconte pas les graphismes.) On connaissait déjà l’aventurière sans peur, la tireuse d’élite et l’acrobate.. et bien là on découvre une toute nouvelle Lara. Plus jeune et surtout beaucoup plus humaine. Bon, je ne suis pas une énorme fanatique des Tomb Raider. Je me souviens avoir jouer a un des tout premiers quand j’étais plutôt jeune et en avoir eux deux ou trois autres en mains pendant quelques heures sur une console mais sans plus. A la base, je pensais ne jamais y jouer. Mais avec le flan qu’ils ont fait autours de ce jeu, avec toutes les vidéos youTubes, les statuts FB, les tweet, les articles de blog, je me suis dit que je passais peut-être à côté de quelque chose. Alors voilà, j’ai moi aussi embarqué dans l’histoire.

tomb-raider-2013-deer-hunting-image-e1339457783734

Ce qui m’a le plus fait accrocher à l’ordi sans vouloir y décoller (mise à par les graphismes) c’est l’histoire. Quelle histoire! On nous y balance aussi violemment que la tempête qui nous fait échouer sur une mystérieuse île. Entre la recherche de nos amis perdu, les ennemis qui nous assaillent de toute part, la météo peu clémente, et les mystères de cette drôle d’île, on a de quoi faire croyez moi. J’avoue quand même avoir trouvé tout ça un peu linéaire et prévisible, mais quand même, ils ont fait très fort chez Crystal Dynamics et je n’ai pas été déçu.

tomb-raider-5

Au niveau du game play, le jeu est fluide, facile à prendre en main mais a un petit arrière gout d’Uncharted (qui est mon chouchou exclu de chez Sony). Le maniement des armes est simple et efficace, et on découvre avec grand plaisir l’arc, l’arme que j’ai sans doute le plus exploité pendant tout le jeu. Rapide, efficace et silencieux. Une vraie tuerie! On a aussi eu le droit à quelques QTE plutôt stressant, sans rire, je stressais autant que mon personnage.

tomb-raider-5-1Avec grand plaisir j’ai découvert aussi un système de rôle play (que j’adore!) A chaque nouveau lvl, on pouvait ajouter des points de compétences à notre personnage (de survivante, de chasseuse,…) ce qui colle très bien au scénarios puisqu’on découvre comment Lara est devenue l’Aventurière qu’on a connu jusqu’à présent. Au fur et a mesure que l’histoire avance, on devient plus forte, plus discrète, plus précise. Et on découvre aussi le mode craft, un vrai plaisir lui aussi. J’ai prit un malin plaisir a faire de mon arc un arme de guerre ultime et à rendre mes autres armes plus silencieuse

2451202-tombraider2013-03-0601-43-22-501-e1365874314266
Rajoutons à ça le graphisme, je vous en parle depuis le début. Moi qui suis intransigeante avec les graphismes j’ai été gâtée. Là mes p’tits z’amis croyez moi on a du lourd, du très lourd. Comme je le dit, j’ai eu la chance de pouvoir y jouer sur PC. J’ai écarquillé les yeux dés la première cinématique, j’ai ouvert la bouche dés les premières minutes de jeu. C’est magnifique. Les décors, les montagnes, les cavernes, …  Et immersif! Ça faisait bien longtemps que je n’avais pas bavé sur un jeu comme ça.

tombraider-2013-03-05-16-22-37-60

En somme, j’ai été agréablement surprise. Malgré le faite que les chemins soient tout tracé. (quand tu sors de plus de 120 heures de Skyrim,  t’as un peu l’habitude de te balader n’importe comment ça fait  bizarre.) et la fin pas très bien exploitée, (je suis restée un peu sur ma fin, comme beaucoup de monde je crois, mais ça ne gâche en rien l’expérience du jeu en lui même.) il n’y a pas a dire, ce nouvel opus de Tomb Raider était une vraie réussite.

Rendez-vous sur Hellocoton !

À propos de moi !

OZSMOZ

Joueuse PC, sérievore, Marvel addict, et fan incontestable de Mass Effect, Bob's Burger & Z Nation. Promis je n'essayerais pas de vous pousser vers la sainte lumière du PC. Souvent je fais des blagues nulles, mais j'assume.

Laisser un commentaire